Entretien avec un ouvrier argentin de FaSinPat (ancien Zanon)

En 2001, les employés de l’entreprise Zanon reprennent leur usine de céramique en autogestion, devenant ainsi le symbole national de la résistance ouvrière à la crise.

En 2001, les employés de l’entreprise Zanon reprennent leur usine de céramique en autogestion, devenant ainsi le symbole national de la résistance ouvrière à la crise.


Interview de Luis Diaz, ouvrier de FaSinPat, en visite en France au mois de mai 2009. Au sein de l’usine, Luis travaille dans la maintenance où il s’occupe du contrôle de qualité des produits et de la surveillance. Travailler à Zanon c’est pour lui principalement un choix politique et le moyen de vivre en plus une utopie : travailler sans patron.

Lisez l’entretien en cliquant ici

Pour en savoir plus: le site internet de l’entreprise